Aimer la Discipline par Léo Babauta

Croissant

Il y a un conflit qui apparaît souvent en moi lorsque j’essaye de me discipliner sur n’importe quel sujet: je veux un pain au chocolat, là, maintenant et je sais que je vais le regretter plus tard.

Lequel de ces deux centre d’intérêt doit l’emporter: mon moi du futur, qui ne veux pas finir gras et en mauvaise santé, ou mon « moi du présent », qui se moque un peu de l’avenir et qui veux juste manger quelque chose de délicieux.

Il n’y a pas de bonne réponse. Mais, chez la plupart des gens, c’est le moi du présent qui gagne le plus souvent, car c’est lui qui control vos actions et ses intérêts sont les plus importants. Mais, à y réfléchir, votre moi futur n’est-il pas pas plus important. Car ce n’est pas que le moi qui croque dans la délicieuse patisserie parisienne, c’est aussi vous, qui, dans 10 mn aurez des regrets, vous qui dans une heure commencerez à le regreter, vous qui ferez attention ce soir peut-être pour compenser, vous dans un an qui aurez pris de la graisse, à force de céder à maintes reprises, où votre moi de dans 15 ans, qui aura ses premiers problèmes de cholestérol. Pourquoi ces centaines, ces miliers de moi du futur n’arrivent pas à contre-carrer le moi du présent?

En fait, généralement, le moi du présent clôt la discussion par un « je me moque bien du futur, là je mange mon pain au chocolat ».

Aujourd’hui, je vais partager avec vous ma méthode pour éviter la junk food et arriver à trouver la force de se discipliner. Elle peut vous aider à trouver de la discipline pour toute sorte d’autres domaines: écrire un livre, arriver à vous concentrer sur votre travail plutôt que vous distraire…

L’idée est de fusionner les intérêts, de trouver un compromis entre le moi du présent et le moi du futur. Imaginez que vous allez dîner avec ami et que vous devez vous décider pour le restaurant. Vous avez chacun vos préférences, décider d’aller au japonais (votre chouchou) plutôt qu’à la brasserie (que votre ami préfère) n’est pas une chose facile. Il va falloir trouver un compromis: par exemple, trouver un troisième restaurant que vous aimez les deux, décider d’aller à la brasserie aujourd’hui et au japonais demain. Ce sont des méthodes pour trouver un compromis, pour fusionner les intérêts: tous les deux ont trouvé une satisfaction.

Comment fusionner les intérêts de votre moi présent et de votre moi futur, nos deux amis du jour? Voici ma méthode. Elle est en trois étapes.

  1. En premier, prenez le futur en considération. Cela ne prend que quelques secondes, avant une action, d’imaginer votre futur, d’activer les images mentales qui sont associées à cette action. Dans le cas du petit pain au chocolat, il y aura d’abord les images de vous croquant la patisserie, puis la culpabilité, la prise de poids, les problèmes de santé. C’est clair, au final, votre moi futur ne prendra pas le petit pain au chocolat. Il n’y a aucun bénéfice à long terme à manger un pain au chocolat. Vous le savez très bien. Votre moi présent a déjà expérimenté ça par le passé, les sucrerie n’ont entraîné qu’une prise de poids.Les conséquences dans le futur ne seront pas différentes.
  2. En second lieu, considérez cette fois votre moi présent. L’intérêt de votre moi présent peut vous paraître évident: vous voulez un pain au chocolat. Mais à bien y réfléchir, il n’y a pas que ça. Votre moi présent a d’autre intérêts bien réels. Votre envie d’être svelt et en bonne santé est bien un sentiment du présent, vos envies de succès, de plénitude, vos envies d’apprendre ou d’aimer, sont aussi des sentiments du présent, par du futur. L’envie de manger un pain au chocolat n’est, à y réfléchir, qu’un sentiment parmis d’autres.
  3. A présent, essayer de fusionner les intérêts. Si le futur et le présent étaient deux amis qui se rendent au restaurant, avec des envies différentes, comment trouveraient-ils un compromis. Comme pour le restaurant, on  peut faire chacun son tour. Aujourd’hui, si je prends le pain au chocolat, la prochaine fois que je passerai devant une boulangerie, j’irai acheter des fruits à la place. Si c’était deux amis, pourquoi aller toujours dans le restaurant préféré de l’un? Ce serait lassant de manger des sushis tous les jours, et mauvais pour votre santé de manger des frites quotidiennement. Alterner plaisir et santé est une meilleure façon d’améliorer durablement les choses. Une autre façon de fusionner les intérêts est de choisir une troisième solution qui satisfasse les deux partis. Je n’aime pas trop le terme de compromis, qui donne une idée que tous les deux ont perdu au change, je préfère parler d’une troisième option: celle que j’appelle la savoureuse discipline…

Qu’est-ce que la discipline savoureuse? c’est simplement ni choisir le pain au chocolat, qui ne peut satisfaire que le présent, ni choisir de manger une carotte, qui va ne satisfaire que le futur. Trouver quelque chose de savoureux qui sera bon pour votre santé. Par exemple, aller vous acheter, à la place du croissant, votre fruit préféré, chez le primeur du coin. prenez une petite barquette de fraises des bois ou un abricot bien mûr et mangez le lentement et consciencieusement. Vous prenez du plaisir maintenant et dans le futur.

Il y a de nombreuses activités qui satisfont vos besoins présents et vos besoins futurs. Vous avez besoin de faire un pause au travail, plutôt que d’ouvrir votre facebook, aller vous promenez pour prendre l’air et profiter du soleil. Plutôt que de vous abrutir devant la télévision, prenez un livre, écoutez de la musique, allez apprendre à danser, allez voir des amis, dessinez. Trouvez une activité qui combine détente (intérêt du moi présent) et votre développement (intérêt du moi futur). ET vous y prendrez un incroyable plaisir.

Oui, vous y prendrez vraiment plaisir. Si vous mangez des fraises comme un enfant de deux ans mange des fraises, vous verrez que le plaisir que vous y prendrez est presque miraculeux. Rappelez vous quand vous étiez enfant que que vous alliez cueillir les fraises chez votre mamie, dans le jardin. Vous vous délecterez à manger ces fraises, bien plus que n’importe quelle junk food.

Si vous prenez le temps de savourez toutes ces choses à l’instant présent, vous prendrez à la fois un plaisir immédiat, et votre futur vous rendra ce plaisir au centuple.

Adapté de l’article de Léo Babauta

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s