Rester sur sa faim

 outer limits, season 2, episode 9

Par Leo Babauta

Je pense que la plupart d’entre nous à tendance à toujours vouloir faire le maximum qu’il peut. Mais parfois, en faire moins est une meilleure chose.

Lorsque nous allons dans un bon restaurant, nous avons envie de goûter à tous les plats, de faire « entrée, plat, dessert », de manger le maximum parmis ces choses délicieuses qui nous sont proposées. Mais nous repartons alors notre repas sur l’estomac, la digestion difficile et nous avons pris du poids.

Lorsque que vous courez, vous essayez souvent de courir le plus longtemps et le plus vite possible. Et la fatigue et les courbatures de cette course vous empêche de recommencer le lendemain.

Lorsque vous voyager dans un nouveau pays, vous avez envie de tout voir, de faire le plus de choses possiles, et vous revenez de vos vacances plus fatigué qu’avant de partir.

Lorsque nous travaillons ou naviguons en ligne, nous passons d’une tâche l’autre, d’une page l’autre, continuellement, et nous n’arrêtons la navigation que tard dans la nuit, ou que lorsque nous n’avons plus de temps disponible.

Comment pourrions-nous contrer cette tendance à toujours vouloir faire plus?

Il faut se laisser aller à ce sentiment d’en vouloir toujours plus, plus le laisser s’éteindre… et partir en restant sur sa faim

L’autre jour, j’étais sorti pour aller courrir, avec l’intention de repousse rencore les limites. Et puis, cette idée de me dépasser est partie, et j’ai fait une sortie à une allure modérée. Le lendemain, plutôt que l’épuisement et les courbatures, c’est l’envie de courir à nouveau qui m’attendait au réveil. Au final, j’aurai plus couru, j’aurais fait mieux pour ma santé.

Lorsque vous dînez, n’essayer pas de manger le plus possible. Manger moins, quitter la table avec l’envie de manger encore un peu. Cela ne va pas vous tuer. C’est juste un travail sur soi-même. Ca demand eun peu de pratique. Le résultat est que vous vous sentirez en meilleur santé, et que votre balance vous remerciera.

Lorsque vous voyagez, ne multipliez pas les visites. Voyez moins de choses et prenez votre temps. Quittez une ville en vous disant qu’il restera des choses à voir pour la prochaine visite. Repartez en restant un peu sur votre faim.

Quand vous êtes sur votre ordinateur, vous pouvez l’éteindre avant d’avoir tout terminé. Vous n’aurez, de toute façon, jamais tout terminé. L’éteindre plus tôt signifie garder un peu de votre énergie pour autre chose.

Faîtes en moins, gardez-en un peu sous le pied. Apprécier déjà ce que vous avez. C’est déjà beaucoup.

Adapté de l’article original : http://zenhabits.net/want/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s