Avoir un amour inconditionnel de soi

par Leo Babauta

Beaucoup d’entre nous sont familier avec l’idée que l’amour pour notre partenaire, nos enfants et nos parents sont inconditionnels. Nous les aimons ou essayons de les aimer malgré leurs défauts, même si nous faisons parfois des erreurs ou si nous sommes maladroits.

Quand il s’agit de nous, nous n’avons pas toujours la même attitude. Pourquoi ne chercherions nous pas à nous aimer, nous-même, sans condition?

Rendez vous compte, je suis sûr qu’il vous est déjà arrivé de

  • Critiquer votre corps.
  • Sentir que vous avez des choses à améliorer
  • De vous sentir coupable à propos de ce que vous faîtes
  • De vous trouver indiscipliné, paresseux et insatisfait avec vous même
  • De vous sentir pas assez bien
  • d’avoir peur de l’échec, parce que vous vous sentez pas assez bon
  • de vous voir comme quelqu’un qui n’a pas l’air bien

Pour beaucoup d’entre nous, il y a ce sentiment sous jacent de ne jamais se sentir assez bon, de vouloir toujours mieux, d’être en meilleur forme et d’avoir plus de compétences. Ce n’est pas quelque chose auquel on pense consciement mais quelque chose qui vous travaille, en tâche de fond, inconsciement.

Que ce passerait-il si l’on s’acceptait sans condition? Que se passerait-il si l’on avait une bonne image de soi, de notre corps, de nos pensées, de nos sentiments, de nos actions? Que se passerait-il si l’on se disait: « je suis bien comme je suis, je suis juste parfait comme je suis. »

Est-ce que ce serait une expérience totalement différente pour vous? Pourriez vous accepter chaque petite choses, juste comme elles sont, sans sentir ce besoin de les changer.

Certains d’entre vous penserons immédiatement: « Qu’est-ce qu’il y a de mal à s’améliorer, à regarder ce qui ne va pas et ce qui est à changer? Est-ce que je devrais me sentir mal de me motiver pour changer? »

Bien sûr, cela peut être une source de motivation, mais ne pas se sentir bien peut aussi devenir le plus souvent un obstacle. Les gens qui se sentent gros ont également tendance à mal mangé et à faire moins d’exercice, simplment pour ce conformer à l’image qu’ils se font d’eux-même. Les gens qui se sentent mal adoptent le comportement des gens qui se sentent mal, et confortent leur image avec de la consommation abusive de nourriture, d’alcool, de cigarette, de télévion, d’internet,etc.

Si, au contraire, vous vous aimiez comme vous êtes, avec vos poignées d’amour et vos imperfections? Si vous vous aimiez, avec votre paresse et vos autres défauts. Si vous vous aimiez entièrement, avec tout ce qui est laid et incompétent chez vous, avec tout ce qui est beau, brillant et généreux.

Une personne qui s’aime sera plus encline à prendre des actions bonnes pour elle. Faire du yoga, aller se promener avec une ami, manger des aliments bons pour sa santé comme des légumes, des baies, des noix, des avocats.

L’acceptation n’est pas forcément  synonyme de stagnation. Que vous vous acceptiez ou non vous pourrez changer. Le fait de vous aimer ne vous empêchera pas de changer. La question est juste de savoir si votre case de départ est une place où règne l’acceptation et l’estime de soi, ou l’insatisfaction et le dégoût. Moi, je vote pour la première.

adapté de l’article original: http://zenhabits.net/unconditional/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s