[Investissement] Investir dans l’immobilier: il n’y a pas que la location aux particuliers.

Investir dans l’immobilier est souvent pour la plupart des gens, synonymes d’un achat d’un appartement en vue de le louer à l’année à un locataire ou l’achat de sa résidence principale. Pourtant ce n’est pas la seule possibilité:

 
L’investissement en location saisonière: si l’appartement est dans une zone touristique, il est souvent plus intéressant de le louer en location saisonnière que de le louer à l’année. Par contre, cela pourra vous demander plus souvent des interventions (remises de clefs, etc) ou déléguer sa gestion à une agence.
L’achat de place de parking: C’est une alternative à l’achat d’appartement. Plusieurs avantages à la clef: ticket d’entrée moins élevé (à partir de 5000 euros au lieu de plusieurs dizaines de miliers d’euros), moins d’entretien, de frais et de risque (un mauvais locataire peut vous ruiner un appartement, vous ruiner une place de parking, c’est plus compliqué. De même, tout le monde connaît la difficulté pour expulser quelqu’un qui ne paye pas son loyer, faire retirer une voiture d’une place de parking sera plus simple.
L’achat d’immeuble: Plutôt que d’acheter un appartement, acheter un immeuble comporte de nombreux avantages (vous profitez « d’un prix de gros » à l’achat) et le risque de non paiement de location est dilué sur l’ensemble des appartements: tomber sur un mauvais payeur n’est pas impossible, mais les chances de tomber sur 10 mauvais payeurs sont proches du néant. Le défaut: la somme à investir est conséquente est il est clair que l’on ne vous accordera pas un tel prêt pour votre premier investissement.
L’achat de bureaux à vocation professionnelle et/ou commercial: les particuliers ne sont pas les seuls à louer des biens, les professionnels également. L’un des intérêts de ce type d’investissement est que son cycle est décoléré de l’immobilier locatif pour les particuliers, les cycles n’étant pas les mêmes. Par contre, le risque de vacance locative est bien plus élevé: il n’est pas rare de voir des bureaux vides durant plusieurs mois. Si les candidats à la location d’un studio en centre-ville se bousculent, les candidats à la location de 1200 m2 de bureaux sont plus rares. Comme pour l’achat d’immeuble, le ticket sera sûrement bien trop élevé pour vos premiers investissements. Il y a pourtant une possibilité pour réaliser ce genre d’investissement: les SCPI.
Les parts de SCPI. Les société civiles de placement immobilier sont des sociétés qui achètent et gèrent un patrimoine immobilier. Au lieu de détenir un bien directement, vous détenez des parts de la société qui détient et gère ses biens. On les connaître aussi sous le nom de « pierre-papier ». Le risque est dilué sur le patrimoine de la SCPI et elle sont conçu pour « lisser » les bénéfices sur plusieurs années afin de vous fournir une rente continue (entre 4 à 6% en moyenne). L’un de leur avantage est d’être accessible pour une somme modique (l’investissement minimal s’élève généralement entre 500 et 1000 euros) et de pouvoir être acheté à crédit (pas forcément facilement, mais c’est possible).
Les parts de sociétés cotés. Ce sont des sociétés immobilières dont les parts sont cotées en bourse. Il en existe de nombreusse. La plus grosse capitalisation est Unibail Rodamco, qui est fait partie du CAC 40  et possède des centres commerciaux comme les Halles à Paris ou le centre de la Part Dieu à Lyon. On peut aussi citer Klepierre ou la Foncière des Murs.  Comme pour les SCPI, le ticket d’entrée est plutôt faible et les SIIC se négocient sur un compte titre (elles ne sont plus éligible au PEA depuis cette année). Elles sont soumis aux aléas des marchés et sont donc plus volatile que les SCPI, il est donc ici nécessaire de faire attention au moment de l’achat à ne pas les surpayer. Elles ont par exemple très bien performé cette année avec un +30% de moyenne pour les SCPI françaises (d’après le Revenu). Par contre, contrairement aux SCPI, elles ne peuvent pas généralement être financées par un crédit.
Voilà, ce petit tour d’horizon vous permet de voir que les possibilités en investissement immobilier sont plus large qu’on ne le pense et surtout, grâce aux SCPI et aux foncières côtées, accessible même à ceux qui ne possède pas un gros patrimoine.
Publicités

2 réflexions sur “[Investissement] Investir dans l’immobilier: il n’y a pas que la location aux particuliers.

  1. Pingback: [Investissement] Investissement en SCPI, retour d’expérience. « PerForMens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s